Lu sur Paris Normandie. novembre 2016
Une histoire d’amitié forte entre Montivilliers et Nasséré, au Burkina-Faso.

Montivilliers. Retour sur un voyage riche et constructif au Burkina-Faso pour l’association Montivilliers Nasséré.

devant le collège

 

Au mois de novembre, huit membres de l’association Montivilliers Nasséré s’envolaient pour la province du Bam, au Burkina-Faso, à la rencontre des habitants de Nasséré.

Au-delà de l’amitié qui lie les deux villes depuis 2001, c’est tout un travail de recensement des besoins et de soutien aux populations qui anime les Montivillons lors de leurs visites. Si la contribution à l’installation de pompes à eau et l’aide aux centres de santé sont d’office à l’ordre du jour, l’une des préoccupations majeures reste l’aménagement des établissements scolaires et la fourniture de matériel. De nombreux aménagements ont été réalisés.
Aujourd’hui, au moins une classe dans chaque village de la commune est reliée à l’électricité solaire grâce aux actions conjointes des associations Montivilliers Nasséré et Tora Cœur de Caux. Deux collèges, dont un en cours de construction à Tamiga et un lycée, sont en projet (ou sont déjà réalisés) l’achat local de matériel scolaire (livres, cartes de l’Europe et du Bam, chaises, tables-bancs, armoires métalliques) grâce à un cofinancement par le Département. Nombreux sont les besoins en matière d’aménagement des infrastructures scolaires, parmi lesquels la mise en place de clôtures autour des jardins des écoles primaires afin d’éviter les passages d’animaux. Ces jardins, au-delà de l’aspect pédagogique qu’ils revêtent, assurent la culture du moringa, plante riche en protéines servie dans les cantines.
C’est donc un travail de longue haleine qui se poursuit, forgeant et renforçant de grandes amitiés empreintes de valeurs essentielles : la tolérance et le pacifisme.